man-5392450_1920

En quoi l’ostéopathie peut aider lors d’un arrêt de pilule ? 

 Dans le cadre d’un arrêt de pilule, d’un traitement hormonal substitutif ou autre, en plus de la naturopathie et d’un suivi gynécologique, l’ostéopathie est bénéfique.

Par sa vision du corps dans son ensemble et ses techniques manuelles, elle permet de libérer les tensions accumulées dans les différentes régions du corps qui pourraient bloquer un bon fonctionnement hormonal.
En travaillant plus spécifiquement sur les glandes hormonales telles que les ovaires, la thyroïde, les surrénales par exemple, on récupère une bonne mobilité et vascularisation de chaque structure, garantes d’un équilibre et d’une harmonie de ces régions. Lorsque l’équilibre est rétablit, chaque organe retrouve son fonctionnement optimal.

Intégrer l’ostéopathie dans cette démarche apporte une prise en charge corporelle, naturelle, non invasive et autant directement sur les glandes concernées que sur un rééquilibre global, nécessaire après le chamboulement hormonal vécu pendant et après arrêt d’un traitement hormonal.

Quels sont les résultats ?

Les résultats grâce aux traitements ostéopathiques sont une diminution de l’acné, des cycles plus réguliers (bien qu’ils soient chacuns uniques), la reprise des menstruations (si il y avait une aménorrhée), un meilleur état de santé global, un mieux être dans son corps et parfois des surprises auxquelles on ne s’attendait pas !
Ils permettent l’arrêt d’antalgiques, de mieux tolérer un traitement hormonal si il est nécessaire, soulagent les effets secondaires suite à l’arrêt de la pilule, ceux de la ménopause comme les bouffées de chaleur et les sautes d’humeur, aident les glandes hormonales à reprendre leur activité optimale après l’arrêt de la pilule et parfois évitent la prise (ou reprise) de la pilule (lorsqu’elle était indiquée contre l’acné, les douleurs de règles ou les troubles du rythme par exemple).

Comment se déroulent les séances ?

Comme une séance d’ostéopathie classique, avec une partie anamnèse : durant laquelle la personne décrit son motif de consultation ; une partie de test sur tout le corps puis le traitement ostéopathique en techniques douces.
Au cours de la consultation je teste chaque glande hormonale ainsi que le crâne pour voir si des déséquilibres y sont présents afin de les rééquilibrer.

Combien de séances sont nécessaires ?

Environ 2 a 3 séances en moyenne, adaptées à chaque personne, ça peut être plus ou moins.

Quelles formations ai-je suivi ?

Spécialisée dans la sphère gynécologique, j’ai fait plusieurs formations sur le petit bassin et les dysfonctions endocriniennes en ostéopathie. Je lis régulièrement sur le système endocrinien hormonal, j’ai la chance de recevoir des femmes en arrêt de pilule, ce qui m’enrichit et j’adore travailler sur les troubles menstruels (dysménorrhées, aménorrhées, troubles du rythme…), les douleurs de règles (dont je n’ai pas encore élucidé tous les mystères), l’endométriose, les troubles thyroïdiens et surrénaux.

Je serai ravie de répondre à vos questions par mail ou appel 🙂

Catégories : L'ostéopathie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *