facias
Les facias, si peu connus et pourtant cruciaux, enveloppent nos muscles, organes, tendons et s’attachent aux os. Omniprésents, ils font partie intégrante de l’architecture, du soutien du corps entier. Sans eux, nous ne pourrions pas tenir debout.

Ils forment des sortes de toiles d’araignées souples permettant les mobilités ou glissements entre les différentes structures qu’ils entourent.

A travers eux cheminent des nerfs, qui peuvent être à l’origine des douleurs dorsales ressenties. Lorsque les facias sont en tension, fixés, ils compriment les terminaisons nerveuses. C’est pourquoi les relâcher soulage la douleur. Ce sont principalement les facias que l’on travaille et libère en ostéopathie douce, par l’ostéopathie tissulaire, pour récupérer du mouvement, de l’amplitude et soulager les douleurs 🙂
Le documentaire Arte explique aussi le lien entre les douleurs du dos et le stress : le système nerveux sympathique (non commandé volontairement : celui qui nous permet de fuir ou de se battre) stimule le coeur, les muscles, et une contraction des vaisseaux sanguins. Ces derniers se détendent après la phase de stress mais une trace persiste dans les facias dont la mobilité est dorénavant réduite : ils compriment les vaisseaux sanguins et terminaisons nerveuses.

Composés de fibrobastes qui synthétisent le collagène et des protéoglycanes dont l’acide hyaluronique = le lubrifiant des facias, les facias sont constitués d’eau jusqu’à 70%.

Pour les garder en bonne santé ils ont besoin d’activité physique tous les 2 à 3 jours, d’un bon apport d’eau, d’étirements (ou d’exercices type yoga) et de massages régulièrement.

Pour des conseils d’auto-massages et plus d’infos sur les facias : https://www.fascias.fr/automassage

Ils sont mis en tension suite à des stress, traumatismes, à la sédentarité et au manque d’apport d’eau. L’acuponcture les relâche ; le documentaire n’en fait pas mention mais l’ostéopathie aussi et participe à leur remodelage 🙂

Le professeur Jean-Claude Guimberteau a avancé les recherches sur les facias en collaboration avec un ostéopathe pour observer ce qui se passe lors de mobilisations ostéopathiques. Nous constatons l’irruption d’une mousse et la restructuration du facia. C’est ainsi que l’ostéopathie libère les tensions des facias, permet de retrouver sa mobilité et d’abolir la fixation de toute la région environnante. La douleur est soulagée au bout de 2-3 jours.

 

Catégories : L'ostéopathie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *